Marque : Modèle :
Dossiers > Modeles numeriques

Sony DSLR-A100 Alpha: Sony fait son entrée dans le club des appareils reflex


Après avoir absorbé la marque Konica, pour devenir Konica-Minolta, Minolta se resoud à son tour à abandonner  l'activité "appareils photos".

On sait la concurrence très vive sur ce marché, les modèles se succedant à un rythme incroyable, certains constructeur préférant se tourner vers d'autres activités.

Sony, bien implanté dans la photo numérique, par ses très nombreux compacts et ses bridges de plus en plus pointus, cherchait à entrer dans le monde des constructeurs d'appareils reflex.

L'accord entre les 2 marques a donc permis à Sony de proposer son premier modèle, étroitement dérivé du Dyna 5D, et à Minolta de se retirer "en douceur", une partie du personnel étant reprise par Sony.

Le modèle s'appellera donc DSLR-A100 (DSLR est le terme générique anglais pour désigner les réflex: Digital Single Lens Reflex), avec un surnom plus facile à prononcer et clairement visible sur la facade : "Alpha".

Un reflex de plus, un D5D amélioré, à quoi bon ?

Sony ne s'est pas contenté de mettre son nom sur un boitier déja connu, les apports sont nombreux.

Capteur haute résolution :

10 megapixels, fabriqué par Sony bien entendu. Ce capteur devrait devenir le standard. Sensibilité poussée à 1600 iso.

Stabilisation d'image :

Tout d'abord, un capteur de 10 megapixels, stabilisé "Super SteadyShot". Déja présente sur les Minolta, la stabilisation est ici plus poussée en s'etendant en fréquences de vibration. Elle permettra de shooter à la main  à partir de 1/12ème ! Mieux que les stabilisations logicielles, pouvant degrader l'image, ou intégrées aux objectifs, cette stabilisation, gérée au niveau du capteur, est effective pour tous les objectifs.

Anti-poussiere :

Déja vu chez Olympus, il permet de deloger du capteur les éventuelles poussières penetrant lors d'un changement d'objectif. D'abord, le capteur est revetu d'un traitement anti-adhésif, sur lequel la poussiere accroche peu, puis il utilise encore le systeme de stabilisation pour "secouer" le capteur. Très astucieux !

Processeur rapide :

Appelé "Bionz", ce processeur permet jusqu'à 3 images/seconde, sans limite de clichés, en résolution 10mpix jpeg fine.

Viseur TTL "automatique":

Situés à proximité du viseur, 2 petits capteurs permettent de deceler la présence de l'oeil et d'activer l'autofocus.



Coté mémoire, pas de slot Memory Stick, une premiere chez Sony. On retrouve un slot Compact-Flash I & II, mais... Sony fournira un adaptateur de carte memory-stick au format compact-flash, l'honneur est sauf, mais si on se demande quel sera l'intéret d'investir dans de couteuses cartes MS quand on peut utiliser des CF aussi rapides et moins cheres.

L'énergie sera fournie par une batterie au lithium, devant permettre 750 clichés.

Dès sa sortie, l'Alpha 100 sera disponible avec 19 objectifs en monture bayonette Minolta.

Le prix ?

Proposé en boitier nu, l'Alpha sera proposé à 900 euros, et à 1000 euros avec un objectif 18-70 3.5-5.6.

Comme dit en début d'article, l'arrivée de l'Alpha devrait bousculer l'ordre établi par les Canon 350D et autres Nikon D70s...


Caractéristiques, cote argus et liens Sony Alpha DSLR-A100


Article suivant: Spécificité des batteries au lithium
Article précedent: Les chargeurs de batterie

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami


A propos de cet article
Profil de Argusphotoinfos Article de Argusphoto.
Informaticien reconverti, passionné d Internet et de photographie.</BR>Webmaster du site Argus-photo.fr</BR>
site web site web

N° Article : 83
Article lu 7015 fois.
Créé le 06-07-2006 à 10h45.
Modifié le 03-10-2006 à 11h05.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles