Marque : Modèle :
Dossiers > Prise de vue

Comprendre son appareil numérique


Le zoom :


Tout d'abord, oubliez les zooms "numériques". Ce n'est qu'un artifice qui consiste à ne prendre que la partie centrale du cliché, et à l'étirer artificiellement. N'utilisez donc que le zoom optique. Avoir un zoom optique n'est pas indispensable. Mais si votre appareil en est dépourvu, vérifiez alors qu'il n'est pas à focale fixe (fix-focus) comme les appareils jetable, mais auto-focus.



Cliquez sur les photos pour les voir en taille réelle;












Photo originale, sans zoom. La même, en utilisant le zoom optique à 2,5 fois. La même, en utilisant le zoom numérique à 2,5 fois.

'sans zoom'

'avec zoom optique'

'avec zoom numérique'

Vous comprenez mieux maintenant ? En fait, ce que fait un zoom numérique peut être fait sur tout logiciel de retouche photo. C'est un agrandissement.



Quelle puissance de zoom optique ?


Couramment, on trouve 3x. Cela signifie "prend la photo comme si on était 3 fois moins loin du sujet". Au delà, le grossissement augmente jusqu'à 10x. Il faut savoir qu'au dela de 6x, il est impératif d'utiliser l'appareil sur un pied. Appareil tenu à la main, la photo sera floue car le bougé est lui aussi augmenté par 6.



Certains appareils disposent d'un dispositif de stabilisation de l'objectif, qui peut permettre de se passer de pied en fort grossissement.



Un zoom puissant est séduisant, mais en avez vous vraiment besoin ?










Mise au point sur le premier plan. Mise au point sur l'arrière plan.

'Mise au point sur 1er plan'

'Mise au point sur arrière-plan'

La mise au point ?


Je me rappelle le vieux Canon reflex AE1 de mon père, avec sa mise au point manuelle. On regardait dans le viseur en tournant une bague sur l'objectif pour avoir l'image nette. On trouve cela aussi sur les jumelles. On règle la focale, on fait la mise au point, c'est la même chose.



Regardez les 2 photos ci-contre. Elles représentent la même scène, mais avec une mise au point différente (Cliquez pour agrandir). Les fleurs et la voiture n'étant pas à la même distance, le photographe a du choisir sa zone de netteté. Vous même pouvez faire l'expérience: mettez vos index sur le nez, reculez-le de 30 cm. Regardez votre index: le mur du fond est flou. Sans bouger le doigt, regardez le mur : le doigt est flou. Nos yeux savent faire la mise au point seuls : ils sont "auto-focus".



Les appareils à focale fixe, (comme les appareils jetables, par exemple), ont une mise au point figée. Ils feront des photos moyennement nettes, à moins que le sujet soit juste à la bonne distance.



Quand on s'intéresse à la photo, on a envie de tester certains reglages soit-même. Par exemple, les photos de la fleur/voiture. Dans ce cas, le photographe a choisi une mise au point manuelle.



La suite : Balance des blancs, modes auto, piles... cliquez [page suivante]





Balance des blancs ?


Rien à voir avec la traite des blanches. Il s'agit simplement de faire en sorte que les zones blanches du sujet le restent sur la photo. Parfois, ça tire sur le bleu, le violet, le vert... en fonction de l'éclairage (néons, soleil, ampoules...). Sur nos Apn, la balance des blanc est automatique et peut être forcée à tel ou tel type d'éclairage. De toutes façons, une correction des couleurs pourra être apportée par le logiciel de traitement d'images.



Mode auto, manuel, paysage, feux d'artifice...C'est quoi ?


La plupart des appareils sont capables de mesurer certains parametres et d'adapter les reglages de la prise de vue. Par exemple, le reglage de luminosité. Egalement, ils savent faire la "balance des blancs" automatiquement. La mise au point aussi : c'est l'auto-focus. Enfin, ils ajustent la durée d'exposition et l'ouverture du diaphragme automatiquement, en mode "Automatique" bien sà»r !



Ce qu'il vous reste à faire ? regler le cadrage, le zoom, et clic !



Mode Priorité Vitesse (S) : Généralement marqué "S", pour Speed, il permet de controler la durée d'exposition. L'appareil calcule alors l'ouverture correspondante. Ceci peut être utile pour photographier un sujet fixe et sombre (exposition longue, sur pied), ou au contraire, un sujet en mouvement. Par exemple, en mode automatique, il ne sera pas possible de prendre un cycliste, car il sera flou.



Mode Priorité Ouverture (A) : Généralement marqué "A", pour Aperture (ouverture en anglais), il permet de controler l'ouverture du diaphragme. L'appareil calcule alors l'exposition correspondante.



Mode manuel : Dans ce mode, le photographe détermine à la fois l'ouverture et l'exposition.



Modes "scènes" : Certaines situations demandent des réglages spéciaux, ils ne peuvent pas être réussis en mode automatique: scènes de nuit, feux d'artifice, scènes de plage ou de neige, sujets en mouvements... Certains appareils proposent alors des modes scènes, avec les réglages d'ouverture, d'exposition... propres à chaque cas.



C'est très pratique, car rapide et sans besoin de connaissance.



La mémoire:


Les types de mémoire se sont multipliés, chacun essayant d'imposer son standard. A ce jeu, Sony est le plus obstiné avec ses "memory stick". A éviter, cette mémoire est chère et ne va que sur cette marque. Les SD et XD card sont les plus representatives aujourd'hui.



Pour des appareils plus anciens, on trouve Smart-média (limitée à 128 Mo), compact-flash.


Quelle capacité choisir ? Si votre but est de faire des tirages "familliaux" en 10 x 15 cm, la résolution 2 méga-pixels convient. Une photo pèsera alors aux alentours de 700 Ko. Une carte mémoire de 128 Mo pourra alors en contenir 128 / 0,7 = 180. Cela peut sembler énorme, mais en vacances, vos cartes devront loger toutes les clichés en attendant de pouvoir les vider sur le disque dur. L'idéal est d'avoir 2 cartes. Les prix des mémoires ayant bien baissé, on peut aujourd'hui s'offrir une 256 + une 128.

Les piles :


Selon les appareils, on peut mettre des piles du commerce (AA, ou R6), ou s'en tenir à une batterie de format "propriétaire", généralement au lithium. L'avantage de cette batterie, fournie avec l'appareil, est son rapport capacité/poids.



L'avantage des piles baton est de pouvoir être remplacées par des piles rechargeables (accus) nicad ou mieux nimh, dont vous pourrez avoir 2 jeux.


La gourmandise en pile des appareils numériques n'a rien à voir avec celle des appareils argentiques.

L'étui :


Accessoire indispensable, il devra loger et protéger le photoscope, bien sûr, mais aussi un jeu d'accus de rechange, et une carte-mémoire de rechange. A partir de là, choisissez-le le moins encombrant possible. Attention: accus et mémoires doivent avoir un emplacement distinct de celui de l'apn, et fermant par fermeture-éclair. L'auteur de cet article a perdu une carte et 2 accus à cause d'un étui mal conçu.






Article suivant: classification: les 4 types d'appareils numériques
Article précedent: Acheter son appareil photo numérique

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami






A propos de cet article
Profil de Argusphotoinfos Article de Argusphoto.
Informaticien reconverti, passionné d Internet et de photographie.</BR>Webmaster du site Argus-photo.fr</BR>
site web site web

N° Article : 32
Article lu 9001 fois.
Créé le 14-09-2005 à 20h44.
Modifié le 26-02-2007 à 17h57.

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles