Marque : Modèle :
Dossiers > Prise de vue

les zooms transtandard

Sigma 18-125 f 3,8-5,6 DC OSOutil à tout faire, le Zoom transtandard s’est révélé être l’objectif idéal pour le photographe amateur.

Polyvalent, il est à sa place en voyage et en randonnée ou même pour la photo de famille. Il remplace plusieurs objectifs offrant un gain de poids important et un volume plus raisonnable pour le fourre-tout.

Le zoom transtandart est, en version de base, l’objectif de départ proposé dans les magasins avec l’achat d’un boîtier et devient, ensuite, le centre d’une panoplie d’objectifs que le photographe amateur pourra compléter selon ses besoins en acquérant des Super Grands Angles (focales fixes ou Zoom UGA), des fish-eyes, des objectifs macro et des Télés moyens ou très longs. Toutefois les puristes lui reprochent souvent une perte de piqué, il reste cependant une solution attrayante.

Sa gamme de focales couvre du moyen grand angle au court télé, voire au moyen télé. C’est un avantage décisif pour les boîtiers reflex. Autre avantage et non des moindres, une grande majorité des thèmes photographiques peuvent être abordés sans changer d’objectif, donc sans perte de temps et sans risquer un incident lors des manipulations sur le terrain.

Pour les boîtiers au format APS-C, le grand angle commence aux focales de 17 ou 18 mm (soit un angle diagonal de 78° ou 75° et un angle horizontal de 68 ou 65°). Ces angles permettent de couvrir la photo d’intérieur ou d’architecture, de groupe de personnages et d’embrasser toute l’étendue de certains paysages

La gamme des focales est ensuite continue et s’étend selon les modèles proposés par les fabricants. On trouve des 17-50mm ou 18-55mm avec des ouvertures généreuses qui ne sont généralement pas trop onéreux. Puis viennent d’autres objectifs, aux focales télé plus longues qui s’étendent vers 75, 85, 125, 135, 200, 250, voire pour le record actuel 270 mm (soit l’équivalent d’un 420mm en plein format!)

Pour les boîtiers au plein format, le grand angle part de 24 ou 28 mm (les angles couverts sont similaires) puis les focales s’étendent en continu vers le télé moyen : 70, 75, 200, voire 300mm. Ce sera l’objet d’un prochain article.

Les Zooms transtandarts de très forte amplitude, en position Télé maximum, atteignent des angles de champ qui selon les modèles sont en diagonal de 8° à 6° et en horizontal de 7° à moins de 5°. Vous pourrez ainsi déclencher de loin, plein cadre, sur la marmotte qui se dore au soleil sans risque de l’effrayer !

Ces Zooms de très forte amplitude sont dotés d’un loquet de verrouillage qui compte tenu du poids des lentilles frontales, évite à l’objectif de se déployer lorsqu’il est porté en bandoulière (en général sur les objectifs au-delà de 125mm)

La pleine ouverture du diaphragme se situe vers f : 1/2,8 ou bien f : 1/3,5 pour la position grand angle et diminue en position télé pour s’étaler de f : 1/4,5 en moyen télé à f : 1/6,3 dans les versions télé les plus fortes (250 ou 270 mm) Ouvertures qui sont suffisantes dans la plupart des cas, surtout si l’on compte sur une profondeur de champ plus ample.
Certains modèles disposent d’une ouverture fixe à tous les rapports. D’autres sont équipés d’un système de stabilisation nommés IS, VC ou OS suivant les fabricants. Ils sont plus onéreux mais permettent, dans certaines conditions, de s’affranchir du flash en basse lumière ou de déclencher à des vitesses moins élevées en fermant plus le diaphragme.

Rappelons, pour les adeptes d’effets spectaculaires, que ces objectifs permettent, en poses longues, d’effectuer de très jolis « Zoomings » photographiques et si le boîtier comporte une fonction vidéo de réaliser des faux « Travellings »

Macro



Certains objectifs portent la mention Macro. Certes, elle permet de s’approcher du sujet pour un cadrage plus serré mais il ne faut pas s’attendre à descendre au rapport 1 :1 qui permet de photographier une bague, une pièce de monnaie ou une fleur en plein cadre. Le plus grand rapport que vous obtiendrez se situe à 1 :3, soit la taille d’un paquet de cigarette !

Il est à signaler une légère distorsion de la perspective (en barillet) dans la position grand-angle et à l’autre bout du « range » la distorsion de perspective s’inverse. Dans l’ensemble, ces anomalies sont, de nos jours, bien maitrisées par les constructeurs et restent tout à fait acceptables car presque imperceptibles.

Bilan




Argus-Photo a voulu offrir à ses abonnés un aperçu de ces Zooms transtandards et c’est l’un de nos membres, Crazy-PhotoCrazy-Photo qui a relevé le défi. Depuis son passage au numérique, il est devenu « Canoniste » équipé en APS-C (petit format). Que les possesseurs d’autres marques de boîtiers, d’objectifs ou les adeptes du plein format soient rassurés, ils ne seront pas oubliés car cet article aura une suite et nous lançons même un appel à candidatures (à vos claviers, si vous avez la motivation)


Article suivant: Fini les piles baton, mon appareil fonctionne maintenant sur batterie Lithium
Article précedent: Réutiliser son ancien 500mm à miroir

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami



A propos de cet article
Profil de Crazy-Photoinfos Article de Crazy-Photo.


N° Article : 243
Article lu 19223 fois.
Créé le 22-12-2010 à 00h36.
Modifié le 01-03-2011 à 12h51.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forum En discuter sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles