Marque : Modèle :
Dossiers > Modeles numeriques

Canon Rc-701, le reflex précurseur des reflex numeriques

Canon RC701Avez-vous entendu parler de l'appareil photo numérique Canon Rc-701 ?

C'est un des tous premiers reflex numériques apparus en 1986. Le Canon Rc-701 fut présenté à la Photokina de 1986. Date de sortie : 05/08/2006.

Visée reflex, objectif interchangeable à monture SV, pas d'autofocus, automatique mais pas entièrement débrayable.

Curieusement, et à l'opposé des premiers reflex grand public et pro sortis ensuite (Canon 300D, Nikon D70...), le Canon RC701 n'est pas basé sur un boitier argentique modifié, mais sur un boitier qui lui est totalement propre. Une version noir&blanc fut présentée sous la référence RC-701bw. Bw pour noir et blanc, bien sûr, mais RC ? (realtime camera).

Son prix de vente, à l'époque (1986) était de 3000 dollars, avec un objectif 11-66mm.
En configuration complète (appareil, objectifs, lecteur de disquettes RR-551, imprimante et transmetteur téléphonique) : 27000$ !
Un modèle de pré-série permit, lors des jeux olympiques de 2004, de transmettre des photos d'un bout du globe à l'autre en seulement 12 minutes.

Notre Canon Rc-701 fut suivi en 1987 par le modèle Canon Rc-760, très proche en apparence et en technique; Ce dernier offrait une définition doublée (600.000 pixels)


Ecran : pas d'écran au dos. On est loin de la tendance "live-view", ici juste un petit affichage à cristaux liquide sur le dessus, en partie droite. Pas de risque de se perdre dans les menus !

Capteur: CCD couleur 2/3", 712x534 pixels, soit 380.000 pixels. 6,6 x 8.8mm. Rapport de conversion au format 24x36 : 4

Monture et objectif : Monture de type SV (Still video). La monture est compatible avec les objectifs FD des appareils argentiques, moyennant l'usage d'un adaptateur LA-RC 35mm. Pourtant, le Canon RC701 fut lancé avec 3 objectifs spécialement développés pour lui, et non utilisables sur d'autres appareils.

- objectif transtandard 11-66 mm F/1.2 (équiv. 44-264)
- objectif grand angle 6mm F/1.6 (équiv. 24mm)
- télé-objectif 50-150mm F/2.8 (équiv. 200-600 mm)

La mise au point est manuelle.

Viseur:

Le viseur est lumineux et pourvu d'un verre à stigmomètre. Un petit levier permet d'actionner un volet de protection du verre de visée.

Batterie : Dans la partie droite du boitier, en position verticale, se trouve la batterie BP-7N (8,4 v / 250 mAh). Chargeur: BC-60N.
La capacité de cette batterie lui permet 250 clichés.
Elle se rentre dans le boitier par le dessous, sans volet. Un joint à sa base assure l'étanchéité. Un levier, toujours placé sur la semelle, permet de la libérer.

disquette VFSupport: Disquettes 2" VF (Vidéo floppy), capacité de 25 images. Également utilisées sur les appareils Nikon QV-1000c.

Balance des blancs: automatique, débrayable

Rafale: 10 images/seconde (étonnant, est-ce possible ? )

Exposition: 1/2000 à 1/8s, ou programme priorité vitesse. Syncro X à 1/80s.

Poids : 1180 gr avec batterie et disquette.
Dimensions LxExH: 162mm x 52mm x 101mm.

boitier adaptateurJe n'ai pas pu tester le modèle en ma possession; L'intérêt du Rc701 est purement historique, mais ce ne sont pas ses faibles performances qui limitent l'intérêt d'un test, mais plutot la complexité de mise en oeuvre.

Le chargeur d'origine, en 110 volts (usa), est manquant. Le câble spécial entre l'appareil et l'adaptateur "10" est manquant.

Au mieux, avec ce câble, j'arriverais à afficher une image décevant sur un téléviseur NTSC.
L'idéal serait d'avoir un lecteur de disquettes VF connecté à un ordinateur.

Imprimante : un imprimante dédiée à jet d'encre permettait l'impression. sur papier spécial format 69 x 92 mm (3 minutes), ou format 92 x 112 mm (moins de 5 minutes).

Il faut rappeler qu'en 1986, les ordinateurs "multimedia" n'existaient pas, et que cet APN avait pour objectif l'impression directe de photo, ou leur stockage sur disquette.

Canon RC-701 vu de dessusVue de dessus: toutes les commandes et affichages sont là; Rien en facade, rien sur la face arrière, tout est sur le dessus.

A gauche, un afficheur à cristaux liquides, et 4 boutons.
Le sabot pour le flash, avec seulement 3 contacteurs. Pas de ttl ici.
Le petit levier, marqué "eject", provoque l'entrebaillement du volet de logement de la disquette, et permet de retirer celle-ci.
Les boutons Up et Down : ?
Une molette de sélection des durées d'exposition. Le petit bouton central permet de passer les modes programme P, Pt et Ph.

Un contacteur rotatif a 5 positions:
O : extinction
Lock : verrouillage auto-exposition
A : exposition auto
Ael : mémorisation exposition
Self Timer: différé.

Enfin, le bouton gris du déclencheur.

La face arrière est très sobre, abrupte. On y trouve bien sûr le viseur, avec verre à stigmomètre, et un petit levier qui actionne un volet de protection du verre.

La moitié de la grande surface arrière est occupée par le volet du lecteur de disquette, recouvert d'un agréable grip caoutchouc.

Et c'est tout !

Il faut dire que l'allure générale est très sobre. La construction de l'appareil rappelle celle des matériels militaires. C'est lourd, solide, sérieux, sans fioriture ni recherche esthétique.

Ergonomie ? Très limitée. Une excroissance, sur la droite, avec grip en caoutchouc, permet de loger la batterie et de tenir solidement ce lourd boitier.
Mais la position des boutons rend leur manipulation impossible avec l'oeil dans le viseur.

Par contre, l'unique commande de l'objectif est très douce, preuve d'un mécanisme de qualité.
C'est un zoom à pompe, l'unique bague très large et caoutchoutée permettant de choisir la focale et de faire la mise au point.


Quelques liens:

siecleinventionphoto.elcet.net
www.digicamhistory.com
www.nikonweb.com
www.amateurphotographer.co.uk
www.fotoreporter.cz


Discutons de cet article sur le forumEn discuter sur le Forum

Article suivant: Comment tester une télécommande à infrarouge ?
Article précedent: Faites vos photos d'identité vous-même, valides pour la carte d'identité

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami





A propos de cet article
Profil de Argusphotoinfos Article de Argusphoto.
Informaticien reconverti, passionné d Internet et de photographie.</BR>Webmaster du site Argus-photo.fr</BR>
site web site web

N° Article : 157
Article lu 22906 fois.
Créé le 21-07-2008 à 12h47.
Modifié le 28-07-2008 à 21h09.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles